CONTRATA EL SERVICIO
+52 (55) 5420-1119
+52 (55) 5420-1154
+52 (55) 5420-1188
atencioncliente@notimex.com.mx
ventasnacionales@notimex.com.mx
informacionclientes@notimex.com.mx

CONTRATA EL SERVICIO
+52 (55) 5420-1119
+52 (55) 5420-1154
+52 (55) 5420-1188
atencioncliente@notimex.com.mx
ventasnacionales@notimex.com.mx
informacionclientes@notimex.com.mx

NTX E-BOOK

Descarga nuestro libro digital: Periodismo del siglo XXI. Tu opinión nos interesa.

NTX E-BOOK

Descarga nuestro libro digital: Las Agencias de
Noticias en la Era Digital. Tu opinión nos interesa.

2017-12-06   17:34:35   FRANCÉS
L’agriculture, la pêche, l’activité des forêts sont vitaux au Guatemala

Guatemala, le 6 décembre (Notimex).- La majorité de la population rurale du Guatemala, où la pauvreté est commune pour les familles, en particulier dans les communautés autochtones, est consacrée à l'agriculture, aux pêches et aux activités forestières, a déclaré aujourd'hui le rapport officiel «mise à jour des moyens de subsistance du Guatemala».

Le rapport a été présenté par le Secrétariat de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (Sesan) et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), parmi d'autres entités internationales.

Les trois activités sont les principaux moyens de subsistance de la quasi-totalité de la population rurale du Guatemala, qui compte environ 16,5 millions habitants, selon l'étude, publiée huit ans après la dernière évaluation.

Le rapport examine les menaces et les indicateurs d'alerte rapide pour appuyer la surveillance de la sécurité alimentaire et les efforts de diagnostic d'urgence.

Il a établi que les ménages les plus pauvres sont des travailleurs temporaires qui sont engagés dans la production de grains de base, de légumes et de petits animaux domestiques.

D'autre part, les ménages du plus haut niveau socio-économique sont consacrés à la production extensive de cultures et de bétail, tandis que les sources alimentaires des ménages ont tendance à être des marchés locaux ou propre production alimentaire.

Aux fins de l'étude – financée par la coopération américaine – décrivant la forme et les moyens d'existence des populations rurales, le pays a été divisé en 13 régions.

Le représentant de la FAO au Guatemala, Diego Recalde, a déclaré que le rapport est une référence à la prise de décisions "appropriées et opportunes" dans un secteur qui est à la base des activités des populations guatémaltèques, à savoir l'agriculture.

Il a estimé nécessaire que, compte tenu de la variabilité climatique, les familles les plus vulnérables aient accès à des ressources pour faire face aux sécheresses, aux inondations ou aux gelées qui menaçaient leurs seuls moyens de subsistance et leur famille.

Le Sesan, qui a collaboré à l'élaboration du rapport, est responsable des programmes de sécurité alimentaire, en particulier des initiatives visant à réduire la malnutrition, qui touche 50% des personnes de moins de cinq ans.

 

 

NTX/I/PPR/LGS/CARS

433 0