CONTRATA EL SERVICIO
+52 (55) 5420-1119
+52 (55) 5420-1154
+52 (55) 5420-1188
atencioncliente@notimex.com.mx
ventasnacionales@notimex.com.mx
informacionclientes@notimex.com.mx

CONTRATA EL SERVICIO
+52 (55) 5420-1119
+52 (55) 5420-1154
+52 (55) 5420-1188
atencioncliente@notimex.com.mx
ventasnacionales@notimex.com.mx
informacionclientes@notimex.com.mx

NTX E-BOOK

Descarga nuestro libro digital: Periodismo del siglo XXI. Tu opinión nos interesa.

NTX E-BOOK

Descarga nuestro libro digital: Las Agencias de
Noticias en la Era Digital. Tu opinión nos interesa.

2018-02-13   13:30:45   FRANCÉS
Anaya: Le Mexique ne paiera pas aux États-Unis un sou pour le mur

Mexico, le 13 février (Notimex).- Ricardo Anaya, le pré-candidat à la Présidence de la coalition PAN-PRD-Movimiento Ciudadano, s’est ajouté aux voix de rejet de la prétention du président des États-Unis, Donald Trump, que le Mexique doit payer pour la construction d'un mur sur la frontière commune.

Lors de sa visite à Colima et en réponse aux déclaration récentes de Trump que s'il n'y a pas de mur, il n'y aura pas d'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), le pré-candidat à la présidence de Por México al Frente a déclaré que la réponse devait être ferme.

À cet égard, il a affirmé que le Mexique ne paiera pas un sou pour le mur, et que, même le moment venu, il dira au président américain dans sa langue (anglais), « de sorte qu'il n'a plus aucun doute ».

Anaya Cortés a commenté que la coalition comprend l'inquiétude des Etats-Unis concernant la migration sans papiers, mais « ils doivent aussi comprendre notre préoccupation pour la violence qui cause, d'une part, le trafic d'armes qui vont des Etats-Unis au Mexique, ainsi comme la violence générée dans notre pays par la demande de drogues dans ce pays ».

Pour cette raison, il a indiqué que, en cas de gagner la Présidence de la République, les relations avec les États-Unis seront respectueuses, mais il également agira avec de la dignité, en défendant la souveraineté du Mexique, ainsi que les intérêts des Mexicains.

À ce sujet, Ricardo Anaya a affirmé que les États-Unis sont vitaux pour le Mexique, mais que notre pays est également important pour l'union américaine, alors « j'espère que cela soit compris par le président Donald Trump ».

NTX/JDB/MAC/AMG

107 0